Prévoyez un petit temps d’adaptation

 

En effet, vous vous trouvez en altitude et par ailleurs, vous allez faire du sport (de façon plus ou moins intense) alors que votre corps peut ne pas y être préparé. L’altitude a pour effet de moins bien oxygéner les cellules de votre organisme : ceci n’a guère de conséquences pour le vacancier en bonne santé ; en revanche, il faudrait être plus prudent en cas des problèmes cardio-respiratoires. En parler à son médecin serait dans ce cas un sage préalable.

Quant au corps non préparé, il est bien connu que les cabinets de médecins installés dans les stations de sport d’hiver font le plein de blessés pendant les 2 à 3 premiers jours !

En effet, les efforts réalisés par les skieurs dépassent souvent les capacités réelles, et ce par manque d’entraînement et d’adaptation auxquels s’ajoute la fatigue du voyage. Alors, un bon conseil : prenez le temps de vous installer dans le rythme de vos vacances ; ne vous jetez pas sur les pistes noires le premier jour et ne faites pas non plus 7h de ski d’affilée... Faites vous plaisir mais reposez vous aussi ; tout autant que le mental, le corps a besoin de ces vacances pour se reposer. Ne remplacez pas un surmenage de travail par un autre surmenage. Prenez le temps de vous lever plus tard, de déjeuner quand bon vous semble, de faire une petite sieste, de profiter des joies de la montagne mais aussi de lire ou de faire ce que vous n’aviez pas le temps de faire en d’autres temps... Ce temps de respiration est fondamental pour vous ressourcer.

 

 

Sports d'hiver : et si on parlait aussi Santé et Nutrition ?