idée recue

Plus je me dépense, plus mes vacances sont profitables

Vrai et faux, si nous prenons l’exemple du ski, ce peut être vrai si vous êtes un skieur passionné et que ce plaisir intense suffise à vous combler profondément. En revanche, le ski peut être beaucoup moins réjouissant quand on pense aux files d’attente aux télésièges, aux peurs que certains vous provoquent par leur inconscience, au froid qui vous congèle progressivement et aux douleurs provoquées par des chaussures inconfortables...

L’essentiel n’est donc pas de céder à la mode des sports d’hiver mais de les vivre à sa manière et à son rythme, à pied, en raquettes ou à ski !

Sports d'hiver : et si on parlait aussi Santé et Nutrition ?